Le cytosquelette cellulaire

A l’intérieur de la cellule, les tensions mécaniques se répartissent dans le réseau de microfilaments élastiques du cytosquelette.

Ces microfilaments tirent la membrane de la cellule et tous ses constituants internes vers le noyau central.

Deux types principaux d’éléments travaillant en compression s ’opposent à ces tractions vers l’intérieur, l’un est situé à l’extérieur de la cellule et l’autre à l’intérieur.

Le composant externe est la MATRICE EXTRACELLULAIRE; les tiges internes comprimées sont soit des microtubules, soit de grands faisceaux de microfilaments entrecroisés à l ’intérieur du cytosquelette.

Les filaments intermédiaires, le troisième composant du cytosquelette, constituent les organes de liaison de l’ensemble, reliant les microtubules et les microfilaments contractiles entre eux, à la membrane cellulaire et au noyau. En outre, ils constituent des sortes de « hauban » qui maintiennent en place et immobilisent le noyau, au centre.

Microfilaments de F-actine d ’une cellule endothéliale

(D.Dumas)